football club de poudenx : site officiel du club de foot de Poudenx - footeo

Encore des surprises a la CAN

12 janvier 2010 - 08:31

La Cote d'Ivoire a l'arret :

La Côte d'Ivoire a manqué son envol lors de son premier match lors de la Coupe d'Afrique des Nations. Les coéquipiers de Didier Drogba ont été tenus en échec par le Burkina Faso (0-0) dans le groupe B. Les Eléphants ont largement dominé les débats mais manqué d'impact et de réalisme.

COTE D'IVOIRE -BURKINA FASO : 0-0

Après d'innombrables désillusions sur le territoire africain, dont la lourde défaite face aux Pharaons en finale de la CAN 2008 (4-1), les Eléphants de Côte d'Ivoire retrouvaient la CAN avec sérieux et ambition, avec en point de mire le doux rêve de remporter le titre comme leurs glorieux aînés de 1992. Il faut dire que malgré une génération de joueurs dorée, avec les Eboué, Drogba, Touré ou encore Zokora, les Eléphants n'ont jamais rien gagné ensemble et cette 27ème édition de l'épreuve se présentait bien comme le moment ou jamais de le faire. Et en défiant en match d'ouverture une formation du Burkina Faso novice - et absente des deux précédentes éditions - la tâche des Eléphants ne semblait pas insurmontable.

Légitimement favoris, les Eléphants prenaient d'entrée le contrôle des opérations face à des Etalons bien décidés à jouer regroupés et si monsieur Bennaceur restait de marbre après des accrochages sur Drogba (2ème) et Eboué (20ème), la domination des Eléphants était incontestable. Plus prompts dans l'entrejeu et physiquement dominateurs, les troupes de Vahid Halilhodzic multipliaient logiquement les occasions sans parvenir toutefois à trouver l'ouverture. Drogba (27ème), Koné (5ème, 16ème, 42ème), Eboué (29ème), Tioté (37ème) ou Zokora (19ème) tentaient ainsi successivement leur chance mais la réussite n'était clairement pas de leur côté et les deux équipes regagnaient le vestiaire sur un score de parité nul et vierge.

Impeccable Diakité

Bien en place défensivement, le Burkina Faso tenait donc la barre mais la stratégie de Paulo Duarte allait-elle pouvoir tenir 45 minutes supplémentaires ? Et bien la réponse est oui ! Si les Ivoiriens reprenaient la rencontre sur le même rythme, c'est bien Daouda Diakité, le portier burkinabé, qui allait principalement s'illustrer dans cette seconde période.

Impérial dans les airs et vigilant sur sa ligne, le gardien des Etalons multipliait les interventions décisives face à des attaquants ivoiriens à la recherche d'un réalisme égaré. Butant inlassablement sur l'arrière-garde adverse, Drogba (85ème, 91ème), Koné (54ème, 68ème) ou Keita (77ème) ne trouvaient pas le chemin des filets et la domination des Eléphants s'effilochait logiquement au fil des minutes avec une pluie d'approximations techniques. Physiquement émoussés dès l'heure de jeu, les Eléphants lâchaient progressivement prise face à des Etalons décomplexés qui décrochent là un précieux point. Le résultat est d'autant plus décevant pour les Eléphants que, avec le retrait du Togo de la compétition, le groupe B ne comporte que trois équipes et la Côte d'Ivoire se retrouve d'ores et déjà dos au mur... Plus qu'un match à quitte ou double, la rencontre du 15 janvier face au Ghana sent déjà la poudre.

 

L'Algérie tombe de haut :

Pour son entrée en lice dans le tournoi, l'Algérie a été corrigée par le Malawi (3-0) lors de la première journée du groupe A. Les coéquipiers de Karim Ziani sont complètement passés à côté. Le Malawi prend la tête, devant l'Angola et le Mali, qui se sont neutralisés dimanche (4-4).

MALAWI - ALGERIE : 3-0
Buts : Mwafulirwa (17e), Kafoteka (35e) et Banda (48e)

Voilà un dur retour à la réalité ! L’Algérie ne s’attendait certainement pas à tomber dans un tel piège pour son premier match officiel depuis le match de barrage héroïque d’Omdurman disputé au milieu du mois de novembre. Face à l’inconnu relatif que constituait le Malawi, les Fennecs sont tombés les deux pieds joints dans le vide sidéral qu’a constitué notamment leur première demi-heure, à mille lieux de ce qu’a pu montrer il y a encore quelques mois la "Khadra". Sans bouleverser un système qui avait jusque-là fait ses preuves, Rabah Saâdane a assisté impuissant au naufrage de son équipage, noyé par la chaleur de la capitale, une condition physique visiblement précaire et surtout l’impact physique des Malawites.

Karim Ziani, pourtant volontaire tout au long de la rencontre, et ses partenaires n’ont pas eu le temps d’établir ce fameux round d’observation pour pouvoir mener les débats. Pire, leurs concurrents ont fait ce que devait assumer l'Algérie: imposer son jeu et confisquer le ballon pour pratiquer un jeu direct et très bien organisé. Les hommes de Kinnah Phiri n’ont plus eu ensuite qu’à profiter des largesses défensives du trio Halliche-Bougherra-Zaoui et de la tension palpable qui envahissait tout le camp algérien pour passer la vitesse supérieure. En manque cruelle d’inspiration, les Fennecs ont mis une bonne mi-temps avant de proposer un semblant de jeu cohérent.

Un adversaire à surveiller

Mais à l'entrée des vestiaires, il était déjà trop tard. Sur deux erreurs de placement, le Malawi avait déjà réussi à mettre à défaut l’arrière-garde algérienne et porter son avantage à deux buts. Les coéquipiers de Rafik Saïfi ont également interrogé par leur manque de combativité et leur manque de sang froid. Les offensives du second acte ont semblé encore trop désordonnées pour pouvoir entretenir l’espoir fou d’un retour, à l’instar des Maliens, la veille, qui ont rattrapé un débours de quatre buts en moins d’un quart d’heure. Le miracle n’a pas eu lieu et n’a surtout jamais semblé se dessiner, notamment après l’occasion nette que s’est procurée Abdelmalik Ziaya au cœur de la seconde période (66e).

La lourde défaite subie à Luanda s’explique également par la qualité du jeu produit par son adversaire, certes parfois stéréotypé mais assurément efficace. Les Flames pourraient ainsi s'annoncer comme l'épouvantail d'un groupe au dénouement incertain. Cette défaite doit-elle cependant tout remettre en cause pour Saâdane ? Elle peut sans doute être une aubaine pour les Algériens, désormais face à leurs lacunes mais aussi à leur attitude indigne de leur rang, sur le terrain. Avec un seul point de retard sur le Mali et l’Angola, les Fennecs se savent désormais condamnés à l’exploit pour espérer une qualification en quarts de finale. On dit d’ailleurs souvent que l’Algérie a besoin d’être dos au mur pour montrer son meilleur visage.

LA DECLA : Yazid Mansouri (milieu et capitaine de l'Algérie)

"Le Malawi est une sélection très collective et qui a bien mieux géré la chaleur que nous. Malgré ça, la défaite va nous servir pour plus tard. Contre le Mali ce sera difficile. Car ils auront beaucoup de motivation et une bonne dynamique après leur égalisation contre l'Angola (4-4). Mais nous savons, et nous allons, être meilleurs qu'aujourd'hui."

Commentaires

[Sujet supprimé] plus de 2 ans
pascal locatelli a signé le livre d'or plus de 2 ans
F.C.Poudenx vient de remporter le trophée 5 membres plus de 4 ans
Finales Coupes St Geours plus de 5 ans
les jeunes arbitre de france plus de 5 ans
fin de saison plus de 5 ans
Coupe des Landes plus de 6 ans
Week-end de Coupe plus de 6 ans
Championnat 2012/2013 plus de 6 ans
Saint Perdon a commenté Après la finale plus de 6 ans
Après la finale et Poudenx enlève la Coupe du District plus de 6 ans
fbotella a commenté FC Poudenx / AJ Saugnac et Muret plus de 6 ans
Saint Perdon a commenté FC Poudenx / AJ Saugnac et Muret plus de 6 ans
FC Poudenx / AJ Saugnac et Muret plus de 6 ans
1/2 FINALE COUPE DU DISTRICT plus de 6 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Arbitre
  • 2 Joueurs
  • 1 Supporter

L'ÉMOTION BLEU

  L'Emotion Bleue, c'est à droite de la licence

Une fois vos licences reçues, vous êtes beaucoup à appeler le service des licences pour connaître l'utilité de la partie droite de la licence. Cette partie est à détacher et à donner au licencié. Elle contient des informations comme le nom et prénom du joueur, son numéro de licence et le nom de son club.

Avec ces informations, le licencié pourra se connecter sur le site Emotion bleue et se créer un compte personnel lui permettant ainsi de retrouver toute l'actualité exclusive des Bleus ainsi qu'un certain nombre de bons plans.

Le licencié aura la possibilité également d'obtenir une carte Emotion Bleue (7€uro par an si licencié, 9€uro autrement) qui lui permettra d'obtenir encore plus d'avantages !

Alors n'hésitez plus et rejoignez le monde des Bleus !