LA MÊME PASSION

4 février 2011 - 20:15

L’arbitre est un homme ou une femme comme les autres, avec ses qualités et ses défauts, ni plus ni moins.

 

 

La passion l’emporte souvent sur la raison ! C’est l’excuse typique et récurrente des débordements dominicaux de spectateurs et de sportifs acharnés. Et que dire des joueurs pros, des entraineurs, des staffs, tout en bousculant et insultant le corps arbitral qui signent des chartes de fair-play !!

Bien sûr, l’exemple vient d’en haut nous dit-on souvent, mais rien ne nous empêche, chacun à notre niveau, d’agir pour rendre au sport toutes ses lettres de noblesse, et ceci pour le bonheur de tous. Il est temps d’arrêter les critiques envers ceux qui œuvrent beaucoup et que l’on récompense si peu : les arbitres.

Amis sportifs, quand le dimanche vous n’aurez plus d’arbitres, ni d’officiels, ni de bénévoles, quand les dirigeants ne géreront plus que leurs affaires personnelles, quand les enfants jouerons seulement à la console de jeux en mangeant des sucreries, quand le public dominical restera devant la télévision, il sera trop tard : le sport sera définitivement malade, très malade même de n’avoir pas expliqué aux professionnels comme aux amateurs qu’il y a plus important que le ballon ou l’enjeu autour d’une manifestation sportive.

L’arbitre est un homme ou une femme comme les autres, avec ses qualités et ses défauts, ni plus ni moins. Il (elle) s’est trompé(e) ! Et alors ! Qui ne se trompe pas ? Lui (elle) doit juger une faute, non pas après une dizaine de ralentis ou image par image, mais en une fraction de seconde. Au final, le degré d’erreur d’un(e) arbitre sur sa carrière est infinitésimal. Pour devenir arbitre, ce qu’il faut aussi savoir et mettre en lumière, ce sont tous les sacrifices qu’il (elle) à dû consentir. Apprendre le règlement de A à Z, connaitre la technique individuelle et les tactiques sous toutes leurs formes, passer des examens régulièrement, quelque fois pas toujours faciles,  plus les contrôles terrains qui détermineront, leurs montées ou descentes de catégories d’arbitrage et ce, chaque saison voire demi-saison. Tout ce temps passé à cet apprentissage, le (la) futur(e) arbitre l’a pris sur ses congés ou ses soirées, voire les deux. Il apparait clairement qu’il lui a fallu empiéter sur sa vie familiale et par la suite du samedi au dimanche, il est encore séparé des siens. Tout cela, pourquoi ? Simplement, pour nous permettre de faire du sport dans le respect de ses règles propres sans lesquelles il ne pourrait être exercé.

Alors donnons l’exemple, respectons nous entre adversaire, respectons cette personne en « noir » qui doit quand même avoir du mal à comprendre pourquoi c’est toujours de sa faute quand il y a penalty, coup franc ou carton rouge !

Si tu gagnes soit humble ; si tu perds, travaille pour être meilleur la prochaine fois et surtout saches remercier l’arbitre et par la même occasion tous ces bénévoles qui te permettent de pratiquer ton sport favori. Tu relativiseras l’enjeu et tu apprécieras ainsi la chance que tu as de pouvoir courir, sans maladie et sans souffrance, dans un pays libre de droit où le sport est une passion et une fête, alors que dans certains pays il est une utopie.

Commentaires

fbotella 5 février 2011 14:28
Supporter

entièrement d'accord avec toi joel sur le fait de respecter l'arbitre, meme si j'ai vu des arbitres de district parfois arrivés limite bourrés pour officier. Ceci dit ceux là restent une extreme minorité. De plus la qualité de l'arbitrage landais aussi bien en district qu'en ligue est plutot satisfaisante. Par contre les désignations des arbitres officiels sont parfois surprenantes...Je me souviens de mon premier derby justement contre poudenx avec amou (à l'époque o'u c'était la "guéguerre" entre les 2 clubs) d'avoir été arbitré par un jeune officiel qui débutait......Quel cadeau!!!! Le pauvre je voyais la terreur dans son regard avant le match et je me demande encore comment on a pu arriver au terme de cette rencontre qui avait été plus que chaude....il était complètement dépassé!!! Mais tu as quand meme raison joel à travers ton article de faire une petite piqure de rappel sans arbitre pas de match ou alors des bénévoles plus ou moins honnetes suivant le cas...alors encore une fois RESPECTONS LES ARBITRES.

[Sujet supprimé] 1 an
pascal locatelli a signé le livre d'or 1 an
F.C.Poudenx vient de remporter le trophée 5 membres plus de 3 ans
Finales Coupes St Geours plus de 4 ans
les jeunes arbitre de france plus de 4 ans
fin de saison plus de 4 ans
Coupe des Landes plus de 5 ans
Week-end de Coupe plus de 5 ans
Championnat 2012/2013 plus de 5 ans
Saint Perdon a commenté Après la finale plus de 5 ans
Après la finale et Poudenx enlève la Coupe du District plus de 5 ans
fbotella a commenté FC Poudenx / AJ Saugnac et Muret plus de 5 ans
Saint Perdon a commenté FC Poudenx / AJ Saugnac et Muret plus de 5 ans
FC Poudenx / AJ Saugnac et Muret plus de 5 ans
1/2 FINALE COUPE DU DISTRICT plus de 5 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Arbitre
  • 2 Joueurs
  • 1 Supporter

L'ÉMOTION BLEU

  L'Emotion Bleue, c'est à droite de la licence

Une fois vos licences reçues, vous êtes beaucoup à appeler le service des licences pour connaître l'utilité de la partie droite de la licence. Cette partie est à détacher et à donner au licencié. Elle contient des informations comme le nom et prénom du joueur, son numéro de licence et le nom de son club.

Avec ces informations, le licencié pourra se connecter sur le site Emotion bleue et se créer un compte personnel lui permettant ainsi de retrouver toute l'actualité exclusive des Bleus ainsi qu'un certain nombre de bons plans.

Le licencié aura la possibilité également d'obtenir une carte Emotion Bleue (7€uro par an si licencié, 9€uro autrement) qui lui permettra d'obtenir encore plus d'avantages !

Alors n'hésitez plus et rejoignez le monde des Bleus !