football club de poudenx : site officiel du club de foot de Poudenx - footeo

CAN : l'Angola reprend la main

15 janvier 2010 - 09:18

Football - CAN 2010

L'Angola reprend la main


L\'Angola reprend la main

L'Angola a dominé le Malawi (2-0) et repris la tête du groupe A de la CAN devant l'Algérie et son adversaire du jour. Tout se jouera lors de la dernière journée pour les quatre formations qui peuvent encore aller en quarts de finale. Angola-Algérie et Malawi-Mali seront à l'affiche.

ANGOLA - MALAWI: 2-0 (0-0)
Buts de Flavio (48e) et Manucho (54e)

L'Angola a remis les choses à l'endroit après le coup de massue malien. Manuel José avait promis que ses joueurs avaient les ressources mentales pour évacuer ce retournement de situation (4-4 alors que l'Angola menait 4-0 à 11 minutes de la fin du match) de leurs esprits. Et il avait raison. Dès les premières minutes de jeu, les Palancas Negras annonçaient la couleur et Manucho s'illustrait en obligeant Sanudi à une intervention en deux temps (7e). Zuela (21e) et Djalma (25e) se mettaient également au diapason, mais sans réussir à cadrer. Impérial face à l'Algérie, le Malawi apparaissait moins flamboyant face au pays hôte de la compétition. Malmenés et recroquevillés en défense, les Flames n'offraient que peu de représailles et quelques tentatives timides en contre.

Lancé par Mabina et Djalma qui harcelaient le Malawi sur les ailes, l'Angola monopolisait le ballon et dominait les échanges. En attaque, Flavio et Manucho donnaient le tournis à la défense. Ce dernier, plus en jambes que face au Mali, signait la plus belle occasion de la première période d'une frappe à bout portant repoussée par Sanudi (34e). Le Malawi n'avait pour toute réponse qu'une splendide reprise du talon de Wadabwa bien arrêtée par Carlos (41e).

Tout reste à faire

Dominatrices, mais stériles, les antilopes angolaises s'exposaient à un réveil adverse... qui ne viendra finalement jamais. Les coéquipiers du capitaine Kali étaient bien inspirés de sceller rapidement leur mainmise sur la rencontre dès le retour du vestiaire. Il ne leur fallait que trois minutes pour prendre une avance comptable au tableau d'affichage. L'intenable Djalma allumait la mèche sur la gauche et Flavio se chargeait de mettre le feu au but de Sanudi de la tête (1-0, 48e). La messe était dite pour le Malawi et le score alourdi six minutes plus tard lorsque l'autre fanfaron de l'attaque angolaise, Manucho, y allait de sa réalisation, crucifiant Sanudi de près (2-0, 54e).

De bonnes nouvelles pour les Palancas Negras, en route vers leur première victoire de la compétition, suivies de mauvaises. Après la sortie sur blessure de Gilberto en première période, déjà touché face au Mali, c'est Flavio qui quittait prématurément le terrain, victime d'un coup à la cuisse. En fin de rencontre, Djalma était également remplacé sur blessure. Souvenir de la fin de match tragique face au Mali, le public retenait son souffle dans les dernières minutes. Mais la concentration était bel et bien là, facilitée par une équipe malawite apathique et loin de la formation conquérante aperçue face à l'Algérie.

Mal en point avant la rencontre, l'Angola se retrouve en position de force, leader du groupe A avant sa dernière sortie face à l'Algérie, repoussée à une longueur au classement. L'autre match enter le Mali et le Malawi vaudra tout aussi cher dans la course à la qualification.

 

Football - CAN 2010

L'Algérie respire


L\'Algérie respire

Battue d'entrée, l'Algérie s'est reprise en faisant chuter le Mali (0-1) à Luanda. Si la situation se complique pour les coéquipiers de Frédéric Kanouté, les Fennecs se relancent dans la course aux quarts de finale dans le groupe A. Mais la manière n'a pas vraiment convaincu.

PREMIER TOUR - GROUPE A

MALI - ALGERIE : 0-1
But : Halliche (43e)

Les Algériens ont retrouvé leur bonne vieille sélection nationale, rigoureuse et opportuniste. De la claque reçue par le Malawi, les Fennecs en ont sûrement retenu un constat clair : être plus solide sur le plan défensif. Le succès acquis face à celle qui s’annonçait comme la formation la plus difficile à contenir (1-0) a validé de la meilleure des manières ce changement stratégique opéré au sein des rangs algériens. En manque de souffle lundi, l’arrière-garde a été le rouage premier et essentiel du système établi par Rabah Saâdane. D’Abdelkader Laïfaoui, promu sur le flanc droit, à Nadir Belhadj, présent devant comme derrière, la défense des champions d’Afrique 1990 s’est montrée particulièrement efficace à l’image d’Halliche, intelligent dans ses placements et surtout décisif en fin de première période.

Son but survenu à un moment clé de la partie a permis à toute son équipe de pouvoir gérer toute la seconde période. Mais pour marquer, il a d’abord fallu se créer quelques occasions et c’est là que Karim Ziani a encore montré la part prépondérante qu’il prenait dans le jeu de sa formation grâce à son aisance technique. Sa passe décisive sur le but d’Halliche confirme qu’il peut également être décisif. Ce succès ne doit cependant cacher la relative fragilité des Fennecs, toujours susceptibles d’être trompés sur des erreurs de concentration mais également dans leur timidité à pouvoir enfoncer le clou.

Le Mali trop brouillon

Les nombreuses possibilités de contre obtenues tout au long de la partie ont été relativement mal négociées probablement car la gifle du premier match est restée dans un coin de l’esprit de quelques joueurs. "On a préféré gérer", a d’ailleurs déclaré Hameur Bouazza au micro d’Orange Sport. Signe que l’Algérie cherche encore des certitudes. Le travail des hommes de Rabah Saâdaane a pourtant été grandement facilité par l’incroyable déchet technique produit par le Mali, incapable de pouvoir accélérer le jeu et de provoquer des décalages face à un bloc-équipe adverse particulièrement bien organisé. Trop dépendant de son axe Keita-Sissoko pour faire déjouer l’Algérie, le Mali n'a jamais semblé trouver de solution.

Les Aigles n’ont en effet été dangereux que durant les cinq premières minutes de la partie, le temps que l’Algérie colmate les quelques brèches existantes. Et même si l’entrée en jeu de Frédéric Kanouté a semblé, par moments, libérer des espaces, le Mali a aussi semblé subir ce but de retard. L’attitude résignée du banc et les coups de sang de Stephen Keshi auguraient de manière limpide l’issue de ce match. A plus tard, le spectacle et le beau jeu pour les Algériens qui pourraient se retrouver en position de force au moment d’affronter le pays hôte, l’Angola, pour une place en quarts de finale. Face à un public acquis à la cause des Palancas Negras, un nouveau combat semble se profiler.

Commentaires

[Sujet supprimé] 1 an
pascal locatelli a signé le livre d'or plus de 2 ans
F.C.Poudenx vient de remporter le trophée 5 membres plus de 4 ans
Finales Coupes St Geours plus de 4 ans
les jeunes arbitre de france plus de 5 ans
fin de saison plus de 5 ans
Coupe des Landes plus de 5 ans
Week-end de Coupe plus de 5 ans
Championnat 2012/2013 plus de 5 ans
Saint Perdon a commenté Après la finale plus de 5 ans
Après la finale et Poudenx enlève la Coupe du District plus de 5 ans
fbotella a commenté FC Poudenx / AJ Saugnac et Muret plus de 5 ans
Saint Perdon a commenté FC Poudenx / AJ Saugnac et Muret plus de 5 ans
FC Poudenx / AJ Saugnac et Muret plus de 6 ans
1/2 FINALE COUPE DU DISTRICT plus de 6 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Arbitre
  • 2 Joueurs
  • 1 Supporter

L'ÉMOTION BLEU

  L'Emotion Bleue, c'est à droite de la licence

Une fois vos licences reçues, vous êtes beaucoup à appeler le service des licences pour connaître l'utilité de la partie droite de la licence. Cette partie est à détacher et à donner au licencié. Elle contient des informations comme le nom et prénom du joueur, son numéro de licence et le nom de son club.

Avec ces informations, le licencié pourra se connecter sur le site Emotion bleue et se créer un compte personnel lui permettant ainsi de retrouver toute l'actualité exclusive des Bleus ainsi qu'un certain nombre de bons plans.

Le licencié aura la possibilité également d'obtenir une carte Emotion Bleue (7€uro par an si licencié, 9€uro autrement) qui lui permettra d'obtenir encore plus d'avantages !

Alors n'hésitez plus et rejoignez le monde des Bleus !