football club de poudenx : site officiel du club de foot de Poudenx - footeo

CAN : l'Egypte est pret

13 janvier 2010 - 09:13

 

Football - CAN 2010 

L'Egypte prend son envol


L\'Egypte prend son envol

L'Egypte, double tenante du titre, a fait honneur à son statut en battant le Nigeria (3-1) pour son premier match au sein du groupe C, mardi à Benguela. Une entrée en lice soignée pour les Pharaons qui restent leader après le nul entre le Mozambique et le Bénin (2-2).

COUPE D'AFRIQUE DES NATIONS - Groupe C

EGYPTE -NIGERIA : 3-1
Buts : Moteb (34e), Hassan (54e), Nagy Gedo (87e) pour l'Egypte ; Obasi (12e) pour le Nigéria.

Dans sa quête insensée d'une troisième Coupe d'Afrique des nations, l'Egypte a débuté l'édition 2010 pied au plancher. La victoire du double tenant du titre face au Nigeria (3-1), mardi à Benguela, est pleine de promesses. Elle a mis en lumière la force mentale des Pharaons, menés au score après douze minutes. Le but limpide d'Obasi - une frappe sèche du pied gauche dans la lucarne d'El-Hadari (0-1, 12e) - a d'abord sanctionné leurs approximations défensives. Mais l'équipe d'Hassan Shehata n'a pas tremblé. Le réalisme et le sang-froid d'Imad Meteeb, lancé à la limite du hors jeu, l'ont vite remise sur les rails (1-1, 34e). Le tir d'Ahmed Hassan, contré par le Marseillais Taye Taïwo, lui a permis de prendre l'avantage. Celui, croisé, de Nagy Gedo, tout juste entré en jeu, a tué tout suspense dans les derniers instants (3-1, 87e).

L'expérience égyptienne a donc eu raison de la fougue nigériane. Comme une manière de prouver à tout le continent que les Pharaons, sextuples champions d'Afrique (1957, 1959, 1986, 1998, 2006, 2008), avaient digéré leur non-qualification pour le Mondial 2010, face à l'Algérie. Comme une manière, aussi, de démontrer que les absences d'Aboutreika, leur maître à jouer, et d'Arm Zaki, leur buteur, n'entameraient pas leurs ambitions de réaliser ce qu'aucune autre Nation n'a réussi en vingt-six éditions : remporter une troisième CAN consécutive.

Le Nigeria a manqué de réalisme

Bousculée par l'engagement des Super Eagles, souvent prise de vitesse par le trio Obasi-Yakubu-Ukuche, la défense égyptienne a pourtant terriblement souffert. Mais la maladresse des Nigerians ne l'a pas achevé. Un manque de réalisme que le Nigeria, invaincu face à l'Egypte depuis 1977, a payé cash. C'est quelques secondes après une occasion en or d'Ukuche, bien servi par Taïwo, que les Pharaons sont revenus à leur hauteur.

Gagner sans dominer outrageusement son sujet, en marquant à des moments clés, en exploitant la moindre faille de son adversaire : dans un stade d'Ombaka enthousiasmé par le spectacle d'une partie très rythmée, l'Egypte de Mohammed Zidan - l'un des seuls joueurs à ne pas évoluer au pays - a confirmé qu'elle avait les moyens de ses ambitions. En attendant la rencontre entre le Mozambique et le Bénin, elle occupe seule la tête du groupe C. Autant dire que la voie menant aux quarts de finale lui est déjà grande ouverte. Pour le Nigeria d'Obi Mikel, la rencontre programmée samedi, face au Bénin, constituera une session de rattrapage. Et sans doute, déjà, sa dernière opportunité de poursuivre sa route.

 

 

Le Bénin rattrapé


Le Bénin rattrapé

Le Bénin aurait pu rejoindre l'Egypte en tête du groupe C de la CAN, mais le Mozambique est revenu à 2-2 après avoir été mené 0-2. Les deux outsiders sont derrière l'Egypte, vainqueur du Nigéria (3-1), avec le point du nul.

MOZAMBIQUE - BENIN : 2-2
Buts : Miro Lobo (29e) et Goncalves Fumo (55e) pour le Mozambique - Omotoyossi (14e, s.p) et Khan (21e, c.s.c.) pour le Bénin

Une opportunité manquée. C'est certainement de cette manière que Michel Dussuyer, sélectionneur du Bénin, qualifiera le premier match de son équipe dans cette CAN 2010. Menant 2-0 au milieu de la première période, ses Ecureuils, fautifs en défense, se sont laissés rattraper par le Mozambique et doivent se satisfaire d'un petit point (2-2). Dans un groupe C où l'Egypte, double tenante du titre, a assumé son statut de favorite en dominant le Nigeria (3-1), les Béninois ont laissé filer l'occasion de distancer les Super Eagles et leurs adversaires du jour.

Les partenaires de Sessègnon avaient pourtant parfaitement entamé la rencontre en pressant haut dès les premières secondes et en misant sur la vitesse de leurs attaquants Ogunbiyi et Omotoyossi. Par leur vélocité et leur percussion, le Guingampais et le Messin ont rapidement mis le feu dans la défense mozambicaine. Sur un long ballon dans l'axe, ils ont profité du manque de concentration adverse pour se présenter tous les deux face à Kapango et si Ogunbiyi a tiré au-dessus du but vide, Omotoyossi venait d'être percuté par le gardien et a pu se faire justice lui-même en transformant le pénalty (0-1, 14e). De leur côté, Les Mambas du Néerlandais Mart Nooij n'ont pas manqué de volonté dans ce début de match mais ont péché par leur trop grande précipitation dans les passes et leur fébrilité en défense.

Des gardiens peu rassurants

L'intenable Ogunbiyi a pu exploiter à plusieurs reprises ce manque de rigueur des Mozambicains et faire paniquer le malheureux Dario Khan qui, en voulant dégager devant Sessègnon, a marqué contre son camp (0-2, 21e). Trop souvent débordée, la sélection du Mozambique a pourtant bénéficié d'un coup de pouce de la part de Djidonou pour relever la tête. Le portier des Ecureuils s'est loupé dans une sortie aérienne et Lobo a pu réduire le score de la tête (1-2, 29e). D'abord maîtresse de l'entre-jeu, la formation béninoise a alors reculé et souffert jusqu'à la pause. L'alerte signée Omotoyossi dès le coup d'envoi de la seconde période et le sauvetage de Dario Khan n'ont pas rendu confiance et lucidité à des Béninois soudain sans inspiration à l'image de Sessègnon, devenu trop gourmand.

Djidonou et son arrière-garde ont confirmé leur manque de concentration quand le gardien est sorti loin de sa surface pour dégager un ballon en touche et n'a pas eu le temps de revenir vers son but pendant que ses défenseurs traînaient au milieu de terrain. Goncalves a ainsi pu tranquillement égaliser en marquant devant le but vide (2-2, 55e). Malgré leur poussée en fin de match et les interventions peu académiques de Kapango qui aurait bien pu se briser le cou (85e), les Ecureuils n'ont pas pu reprendre l'avantage et doivent remettre leurs appétits de victoire à leur rencontre de samedi face aux Super Eagles du Nigeria.

Commentaires

[Sujet supprimé] plus de 2 ans
pascal locatelli a signé le livre d'or plus de 2 ans
F.C.Poudenx vient de remporter le trophée 5 membres plus de 4 ans
Finales Coupes St Geours plus de 5 ans
les jeunes arbitre de france plus de 5 ans
fin de saison plus de 5 ans
Coupe des Landes plus de 5 ans
Week-end de Coupe plus de 5 ans
Championnat 2012/2013 plus de 6 ans
Saint Perdon a commenté Après la finale plus de 6 ans
Après la finale et Poudenx enlève la Coupe du District plus de 6 ans
fbotella a commenté FC Poudenx / AJ Saugnac et Muret plus de 6 ans
Saint Perdon a commenté FC Poudenx / AJ Saugnac et Muret plus de 6 ans
FC Poudenx / AJ Saugnac et Muret plus de 6 ans
1/2 FINALE COUPE DU DISTRICT plus de 6 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Arbitre
  • 2 Joueurs
  • 1 Supporter

L'ÉMOTION BLEU

  L'Emotion Bleue, c'est à droite de la licence

Une fois vos licences reçues, vous êtes beaucoup à appeler le service des licences pour connaître l'utilité de la partie droite de la licence. Cette partie est à détacher et à donner au licencié. Elle contient des informations comme le nom et prénom du joueur, son numéro de licence et le nom de son club.

Avec ces informations, le licencié pourra se connecter sur le site Emotion bleue et se créer un compte personnel lui permettant ainsi de retrouver toute l'actualité exclusive des Bleus ainsi qu'un certain nombre de bons plans.

Le licencié aura la possibilité également d'obtenir une carte Emotion Bleue (7€uro par an si licencié, 9€uro autrement) qui lui permettra d'obtenir encore plus d'avantages !

Alors n'hésitez plus et rejoignez le monde des Bleus !